L’INTERVIEW A ZAZA: Léa SHAURLI,jeune arbitre.

L’INTERVIEW A ZAZA: Léa SHAURLI,jeune arbitre.

13 January 2020 0 By Radiolympiquetv

Aujourd’hui, nous vous faisons découvrir Léa Shaurli, jeune arbitre du Comité du Gers du Rugby.

Toute l’équipe de RadiOlympiquetv tient à la remercier pour sa disponibilité et sa gentillesse, et nous lui souhaitons une bonne fin de saison.

  • RadiOlympiquetv : Comment as-tu découvert le rugby ?
  • Léa : Je l’ai découvert à l’âge de 7 ans par le biais de mon oncle qui jouait et joue toujours à Mauvezin.
  • RadiOlympiquetv : As-tu joué ou joues-tu encore au rugby ?
  • Léa : Je joue depuis 13 ans au RCA, même si j’ai passé un an au BSORF et un an à Tarbes.
  • RadiOlympiquetv : Comment ton entourage a réagi quand tu as décidé de te mettre à l’arbitrage ?
  • Léa : Ma mère a bien réagi. Même s’il est vrai que pour l’instant, je ne l’ai jamais « autorisé » à venir me voir, sachant très bien comment elle pourrait réagir aux propos que l’on peut entendre parfois.
  • RadiOlympiquetv : Quel est ton parcours ?
  • Léa : J’ai débuté le rugby à l’École de Rugby (EDR) du RCA, Anciennement Football Club Auch Gers (FCAG), jusqu’en cadettes où j’ai intégré l’équipe féminine. J’ai été les deux premières années en sélections Armagnac-Bigorre à VII et à XV. En troisième année cadettes, je suis partie un an au BSORF, puis un an à Tarbes la première année de Seniors, durant laquelle j’ai aussi pris la double licence avec Auch, pour revenir l’année suivante définitivement au RCA. J’occupe principalement le poste de demi de mêlée, mais je glisse souvent à l’ouverture. J’ai été aussi au poste de talon durant deux ans.

J’ai commencé l’arbitrage à l’âge de 16 ans.

L’année dernière, j’ai entraîné en parallèle les cadets du RCA. Et cette année, je suis entraîneur au centre d’entraînement. J’exerce cette dernière fonction dans le cadre de mes études en DEJEPS spécialité rugby à XV au CREPS de Toulouse.

  • RadiOlympiquetv : Que t’apporte l’arbitrage dans ta vie ?
  • Léa : Premièrement, l’arbitrage m’apporte beaucoup en temps que joueuse avec la mise à jour des règles en instantané. Deuxièmement, cela m’apporte beaucoup en maturité, au travers de toutes les rencontres que je peux faire sur et en dehors du terrain.
  • RadiOlympiquetv : Quels sont tes objectifs personnels ?
  • Léa : Pour cette année, obtenir mon Dejeps et réussir ma préparation militaire de gendarmerie pour intégrer l’effectif de réservistes et puis, le concours du jeune arbitre pour aller par la suite chercher le plus haut niveau.
  • RadiOlympiquetv : Quel est ton surnom ?
  • Léa : J’en ai deux principalement : « La rousse » à cause de ma couleur de cheveux, et « la teigne » à cause de mon caractère sur le terrain.
  • RadiOlympiquetv : Depuis quand es-tu arbitre et à quel club es-tu affiliée ?
  • Léa : Je suis arbitre depuis 5 ans, et affiliée au club d’Auch.
  • RadiOlympiquetv : Comment devient-on arbitre ?
  • Léa : Il faut se référer au DDA du Département et obtenir les accords des différentes instances pour prendre la licence, puis obtenir le premier niveau, premier examen requis, pour pouvoir commencer à arbitrer officiellement. Le tout entrecoupé de quelques réunions.
  • RadiOlympiquetv : À quel niveau évolues-tu ?
  • Léa : J’évolue au niveau régional. Je fais des matchs de troisième série, de réserves honneur et des matchs de jeunes, et j’arbitre dimanche prochain mon premier match d’excellence B !
  • RadiOlympiquetv : Comment fais-tu pour concilier l’arbitrage (stages et matchs) et tes études ?
  • Léa : Il me reste à valider trois modules pour mon Dejeps cette année, mais je n’ai plus de cours. Je travaille aussi à mi-temps comme AED (assistant d’éducation) dans un lycée, et profite des soirées pour préparer l’examen d’arbitrage. En fait, tout est question d’organisation.
  • RadiOlympiquetv : Est-ce facile d’être une femme arbitre ? Comment fais-tu pour te faire respecter ?
  • Léa : J’ai le carton facile… Non, plus sérieusement, je travaille au maximum afin d’appliquer au mieux les règles et prendre les meilleures décisions qui soient sur le terrain. Les joueurs savent reconnaître lorsque l’on donne le meilleur de nous même.
  • RadiOlympiquetv : Est-ce plus facile d’arbitrer un match masculin ou un match féminin ?
  • Léa : Je préfère arbitrer les matchs de garçons, c’est sûrement dû à mes années en EDR où j’ai souvent été la seule fille au milieu de tous mes coéquipiers masculins.
  • RadiOlympiquetv : Tu viens de suivre un stage des arbitres Féminines de la Ligue Occitanie Rugby sous la houlette de Christine Hanizet, qui a arbitré des professionnels. Qu’est-ce-que tu en retiens ?
  • Léa : Un week-end d’échanges intenses, durant lequel j’ai eu l’occasion d’arbitrer un très bon derby de cadets, avec pour la première fois des arbitres de touche. Sans oublier le debriefing de Mme Hanizet et d’autres cadres de la Ligue.
  • RadiOlympiquetv : Quelles sont tes principales qualités ?
  • Léa : J’ai un fort caractère, d’où mon surnom « la teigne ». J’apprends sans cesse pour pouvoir évoluer, sans oublier la pratique intensive de sport pour la condition physique et l’hygiène alimentaire.
  • RadiOlympiquetv : Quel est ton meilleur et pire souvenir de rugby ?
  • Léa :

Mon pire souvenir : De voir le FCAG, club de cœur, disparaître…

Mon meilleur souvenir : Il y en a plein, mais le plus récent c’est le titre de Champion de France Fédérale 3 de notre équipe fanion.

  • RadiOlympiquetv : Tu as été agressée la saison dernière. Comment as-tu vécu cela ?
  • Léa :  Très mal évidemment… J’ai par ailleurs été bien entourée par les instances de la Ligue et de la Fédération ainsi que par mes amis et ma famille. Mais, je ne peux pas m’étaler sur le sujet car une procédure est encore en cours.
  • RadiOlympiquetv : Parfois, nous oublions que l’arbitre fait parti du jeu et qu’il ne peut pas tout voir. Au niveau amateur, l’arbitre central est souvent seul. Quels mots tu aimerais dire aux supporters pour respecter davantage les arbitres ?
  • Léa : A titre personnel, je leur dirai que la plupart d’entre nous faisons le maximum pour mener à bien nos matchs. «L’erreur est humaine». A nous de travailler au mieux notre arbitrage et notre condition physique pour en faire le moins possible.
  • RadiOlympiquetv : Quelles mesures aimerais-tu développer pour protéger les arbitres ?
  • Léa : Sensibiliser les différents acteurs lors d’interventions diverses aux différentes valeurs que véhicule le rugby, et le sport en général.
  • RadiOlympiquetv : Que penses-tu en générale de l’arbitrage en France ?
  • Léa : Tout dépend du niveau ! On est de manière générale en France dans une tendance positive, par exemple, la désignation de Mr Jérôme Garcés pour la finale lors de la dernière coupe du Monde.
  • RadiOlympiquetv : Des nouvelles mesures ont été instaurées pour protéger davantage les joueurs au niveau amateur (placage à deux, placage à la ceinture…). Est ce que ces règles ont été intégrées par les joueurs ?
  • Léa : L’apprentissage se fait au fur et à mesure des journées de championnat.
  • RadiOlympiquetv : Y aurait-il une règle que tu aimerais simplifier, améliorer ou adopter ?
  • Léa : J’ai des idées, mais je sors mon joker….
  • RadiOlympiquetv : Suis-tu une équipe en particulier ?
  • Léa : Évidemment le RCA, sinon je suis « pro » Stade Toulousain.
  • RadiOlympiquetv : Que penses-tu de l’équipe de France Féminine à XV ?
  • Léa : Elle est en progression avec de bons résultats sur les dernières années.
  • RadiOlympiquetv : Que penses-tu de l’équipe de France Masculine à XV ?
  • Léa : C’est compliqué depuis quelques années déjà…. Mais il y a quelques belles promesses à venir avec les générations de champions du monde moins de 20 ans. J’ai hâte de voir ce que cette équipe va faire en 2023 !
  • RadiOlympiquetv : enfin les questions décalées :
  • Quel est ton plus grand fou rire dans les vestiaires ?
  • Léa : Il y en a eu pleins mais pour exemple : une de nos coéquipière s’amusait l’année dernière à arroser en plein hiver avec un tuyau d’arrosage d’eau glacée, les filles qui prenaient la douche.
  • Quels sont ton joueur, ta joueuse préférés, ton arbitre préféré? 
  • Léa :Ma joueuse préférée est Marie Alice Yahé. Mon joueur préféré est Jonny Wilkinson… Son seul défaut ? Être anglais! Sinon pour parler d’un français mon joueur préféré c’est Antoine Dupont ! Pour l’arbitrage, je vénère Greg Joubert… Évidemment, je plaisante. Je ne saurai pas vous dire.
  • Pratiques-tu un sport, si oui, lequel ?
  • Léa :En dehors du rugby, je fais du CrossFit et de l’haltéro depuis juillet dernier.
  • Quelles sont tes résolutions pour 2020 ?
  • Léa : Je n’y ai pas encore réfléchi….J’ai pris du retard…
  • Tu écoutes quoi comme genre de musique ? Ta chanson préférée ?
  • Léa : J’écoute de tout. Ma chanson préférée est celle de Nadau, « Mon Dieu que j’en suis à mon aise » que j’écoute souvent avant de jouer ou d’arbitrer.
  • Quel est ton livre de chevet ?
  • Léa :Actuellement, mon manuel d’arbitrage.
  • La personnalité que tu aimerais rencontrer ?
  • Léa :Jonny Wilkinson of course !!!
  • Quel super héros (héroïne) vous voudriez être ? Et pourquoi ?
  • Léa : Je n’en ai aucune idée, ce n’est pas faute pourtant d’avoir vu tous les Marvels et DC existants !
  • Quel est ton pêché mignon ?
  • Léa :Le rugby, bien sûr.

Interview ZAZA

Crédit photo Alex CASSAN