L’INTERVIEW A ZAZA: Emma CARDOSO

L’INTERVIEW A ZAZA: Emma CARDOSO

3 December 2019 0 By Radiolympiquetv

Aujourd’hui, nous vous faisons découvrir Emma Cardoso, cadette de l’équipe féminine du Stade Toulousain. Elles évoluent en Fédérale Féminine « -18 ans », niveau 1 dans la poule 2.

Toute l’équipe de RadiOlympiquetv tient à la remercier pour sa disponibilité et sa gentillesse, et nous lui souhaitons une bonne fin de saison avec son club et la réussite dans ses études.

  • RadiOlympiquetv : Comment as-tu découvert le rugby ?
  • Emma : D’une part, j’ai grandi en suivant mon père sur les terrains. D’autre part, je suis née à Castres, terre de rugby : difficile d’y échapper !
  • RadiOlympiquetv : Comment ton entourage a réagi quand tu as décidé de te mettre au rugby ?
  • Emma : Les réactions furent mitigées. Si ma maman et ma mamie étaient réticentes, mon oncle et mes grands-pères m’ont grandement encouragés.
  • RadiOlympiquetv : Quel est ton parcours rugbystique ?
  • Emma : J’ai commencé le rugby en 2016 au Castres Olympique. J’y ai évolué 3 ans avant d’intégrer le Stade Toulousain.
  • RadiOlympiquetv : Que t’apporte le rugby dans ta vie ?
  • Emma : La culture rugbystique c’est fabuleux. Ce sport c’est tout un caractère. Respect et solidarité sont à mes yeux les valeurs majeures du rugby. Ce sport m’apprends à me battre pour mes coéquipières, à penser aux autres avant ma propre personne, mais également la discipline, à gérer mes émotions, l’humilité, l’écoute et la ponctualité. Et par dessus tout, le rugby permet de tisser des liens. Prenez les meilleurs s’ils ne sont pas amis, s’ils ne se battent pas les uns pour les autres, ils joueront mal !
  • RadiOlympiquetv : Quels sont tes objectifs personnels ?
  • Emma : Mon objectif pour la saison à venir c’est de faire mes preuves et garder ma place au sein du Stade Toulousain. Du côté de Bellevue, obtenir le capitanat de l’équipe excellence est un challenge. A long terme, mon objectif est de jouer en Élite 1, mais la route est encore longue ! D’autre part je souhaite entraîner une équipe masculine de haut niveau dans le XV ou dans le XIII, peu importe tant que cela peut faire évoluer la place de la femme dans le rugby, je veux apporter ma pierre à l’édifice !
  • RadiOlympiquetv : Quel est ton meilleur et pire souvenir de rugby ?
  • Emma :

Mon pire souvenir : est devenu l’un des meilleurs ! L’avant veille du championnat de France UNSS dernier sur lequel j’étais capitaine, je me blesse, entorse à la cheville. Je passe alors jeune coach. Ce rôle m’a fait grandir et ce fut bien plus drôle que prévu !

Mon meilleur souvenir : c’est mon dernier match avec le Castres Olympique, défaite contre Millau en demie. Je n’ai jamais ressenti autant d’émotions durant un match. Nous étions tellement soudées. Chacune s’est battue, à donner le meilleur pour l’équipe et on ne peut rien regretter après cela !

  • RadiOlympiquetv : Quel est ton surnom ?
  • Emma : Je ne vais pas tarder à faire rajouter « Cardo » sur ma carte d’identité, seul mes parents m’appellent Emma !
  • RadiOlympiquetv : Comment fais-tu pour concilier le rugby (entraînements et matchs) et tes études?
  • Emma : Je suis en sport-études. J’ai cours la journée puis entraînement à 16h. Je rends rarement mes devoirs à l’heure (ahah). Mais je les rends ! Mes professeurs sont, pour la plupart, compréhensifs. C’est compliqué dans le sens où je souhaite passer le concours de Sciences-Po mais je n’ai pas le temps de le préparer..
  • RadiOlympiquetv : Depuis quand évolues-tu au Stade Toulousain Féminin ?
  • Emma : J’évolue au Stade Toulousain depuis août seulement.
  • RadiOlympiquetv : Pourquoi tu as choisi le Stade Toulousain Féminin ?
  • Emma : Le Stade est un excellent centre de formation. Quand j’ai eut l’opportunité d’y aller, alors qu’ils ne prennent pas de dernières années habituellement, j’ai foncé ! Philippe Laurent, qui m’entraîne au Creps m’a accompagné dans cette décision. Saisir les opportunités que la vie nous offre ! De plus à Castres j’avais prit mes aises, le Stade c’était un réel challenge. D’ailleurs, j’ai toujours mes preuves à faire !
  • RadiOlympiquetv : Quelles sont les différences entre les deux clubs, le Castres Olympique Féminin et le Stade Toulousain Féminin ?
  • Emma : Le staff et les infrastructures sont phénoménales à Toulouse, aussi on nous met au même niveau que les équipes masculines. Ce que je regrette c’est la formidable ambiance du CO, c’est très famille. Je suis d’ailleurs toujours très proches de mes anciennes coéquipières (tendres baisers à Margo Plaza et Cam Sordet en particulier) Je regrette également mes anciens entraîneurs Bernard L’hermite (Marty) ce phénomène, et l’incroyable 10 de sa génération Cyrille De Castro plus connu sous le nom de Spoun. Ils sont formidables, ils m’ont beaucoup apporté et je les en remercie ! Du côté du Stade, le staff est vraiment impliqué. C’est un réel suivi, avec fiches d’objectifs et entretiens réguliers. Notre entraîneur des avants, Ismaël Hessani est très disponible. On peut lui demander des sessions personnelles avant les entraînements, il est très enthousiaste. Claire Beauparlant m’a beaucoup apporté sur le plan mental. Elle est très attentive et souhaite vraiment qu’on prenne confiance, qu’on prenne conscience de nos qualités et qu’on les développes.
  • RadiOlympiquetv : À quel poste joues-tu ? Quelles sont tes qualités ?
  • Emma : Flanker, numéro 6 depuis 4 mois ! Avant cela, je jouais 8 mais je n’en ai pas le gabarit. Mes principales qualités sont mon caractère, l’envie et l’agressivité. J’ai une bonne défense. Je me challenge à chaque match sur mon nombre de placages. Je m’applique à croquer la 10 à chaque sortie de mêlée défensive. Et je mets beaucoup le nez dans les rucks, gratter un ballon m’apporte une grande satisfaction.
  • RadiOlympiquetv : Quels mots tu utiliserais pour parler ton équipe ?
  • Emma : Technique, rigueur, envie de marquer les esprits, talent et discipline sont les mots qui définissent mon équipe.
  • RadiOlympiquetv : Quelles sont vos forces ?
  • Emma : La technique est notre qualité majeure. Les filles savent jouer au rugby. Elles sont précises, soucieuses de bien faire et exigeantes. Notre entraîneur Frédéric Bonnafous nous répète souvent que le groupe c’est 48 joueuses bourrées de talents. Effectivement, toutes mes coéquipières ont quelque chose de spécial.
  • RadiOlympiquetv : Vous avez joué deux matchs (défaite à Perpignan le 9 novembre et  victoire à Aurillac le 23 novembre). Quels sont vos objectifs pour la fin de la saison ?
  • Emma : Si notre équipe est très technique, on manque d’agressivité. Et c’est ce qui nous a valut la défaite à Perpignan. On a rapidement relevé l’erreur et on l’a corrigé. A Aurillac, sur la première mi-temps on s’est fait peur en réitérant les mêmes erreurs qu’à Perpignan. On a su rectifier le tir et on s’est montré très agressives sur la seconde période. Si on continue sur cette dynamique, je sais qu’on peut faire très mal. La saison dernière les filles ont perdu en demi-finale face à Blagnac. Par conséquent, une place en finale c’est le minimum.
  • RadiOlympiquetv : Pourrais-tu nous en raconter une anecdote qui t’es arrivée ? Et une sur ton équipe ?
  • Emma : Il y en a bien des dizaines ! En début de saison, j’ai arbitré le waterugby qui se jouait à Toulouse, sur la Garonne. C’était mon premier arbitrage. Malgré ça, j’ai arbitré l’équipe de France féminine, match diffusé à la télé mazette du grand art ! Sur la dernière action, je ne sais pas comment réagir à la faute et je donne le ballon à la mauvaise équipe. Ça n’aurait pas été grave si il n’y avait pas eut Steenkcamp, Ntamack, Clerc, Dusautoir et j’en passe, sur le bord du terrain. Ça fait trop peu de temps que je joue avec le Stade mais j’en ai quelques unes venant de Castres ! Par exemple, je me rappelle bien de toutes les fois où Bernard L’hermite nous prenait en voiture. C’était phénoménal, je jouais les co-pilotes et on rouler souvent avec les warnings ou les essuie-glaces d’enclencher. Quand on gagnait, ils nous arrivaient de rouler portes ouvertes et de divertir les autres conducteurs quand le feu était rouge. Il y a aussi la fois où Spoun nous a demandé de ne pas être en retard au bus sinon ils partaient sans nous (ça m’était adressé, de toutes évidences) Mais contre toute attente, c’est bien un entraîneur, Pierre Massoubre, qui fut en retard le lendemain ! Autrement, sachez que les filles du CO sont très douées pour faire la fête, notamment durant les fêtes de Brassac, elles mènent la messe à 8h pétantes !
  • RadiOlympiquetv : Suis-tu les résultats du Championnat Féminin, une équipe favorite ?
  • Emma : Évidemment je suis les résultats féminins ! J’ai une large préférence pour Montpellier, mais maintenant que je joues au Stade, mon cœur balance entre les 2 rivaux..
  • RadiOlympiquetv : Suis-tu les résultats du Top 14, une équipe favorite ?
  • Emma : Je suis aussi le championnat masculin, de toutes évidences mon cœur sera toujours à Castres. J’ai aussi beaucoup d’amour pour le RCT malgré le départ de Bastareaud.
  • RadiOlympiquetv : Que penses-tu de l’équipe de France Féminine à XV ?
  • Emma : Je suis admirative. Les efforts qu’elles font sont incroyables, leur jeu évolue de saison en saison ! On ressent réellement leur envie de montrer du beau rugby. Ce sont des femmes qui se battent pour leur passion et pour que le rugby féminin soit reconnu. Aussi, je pense que depuis leur fantastique victoire contre les Blacks Ferns en juillet dernier, l’équipe a prit confiance et ça ne peut être que bénéfique !
  • RadiOlympiquetv : Quelles sont tes impressions sur l’évolution du rugby féminin aux niveaux du jeu, des compétitions, des infrastructures et de la notoriété ?
  • Emma : C’est quand je vois les efforts que produisent le Stade Toulousain au profit de l’émergence du rugby féminin que je me dit qu’il y a quelque chose ! C’est sans compter les évolutions présentes au MHR,qui a mes yeux est le club le plus avancé en terme d’égalité hommes/femmes. Après les femmes sont peu représentées dans les staffs à haut-niveaux. Aussi, discutez avec les espoirs du Castres Olympique ils affirmeront que les U10 ont meilleur niveau que nous.. Je pense que cette évolution se dessine peu à peu, c’est une longue bataille, ça va prendre du temps mais ça va le faire.
  • RadiOlympiquetv : Que penses-tu de l’équipe de France Masculine à XV ?
  • Emma : Je crois qu’il ne vaut mieux pas aborder les sujets qui fâchent. J’imagine que je vais bientôt devoir demander la nationalité Galloise depuis que je les supporte plus que mon équipe nationale..
  • RadiOlympiquetv : enfin les questions décalées :
  • Quel est ton plus grand fou rire dans les vestiaires ?
  • Emma : Un ventriglisse qui tourne mal, du sang partout, un menton ouvert, on a préféré en rire qu’en pleurer !
  • Quels sont ton joueur et ta joueuse préférés ?
  • Emma : Josh Navidi évidemment !! Et Marjorie Mayans !
  • Si tu ne jouais pas au rugby, tu pratiquerais quel sport ?
  • Emma : La méditation, la danse classique ou la natation synchronisée Plus sérieusement, le MMA ou le Crossfit.
  • D’après toi, quelle est ton équipière : la plus râleuse?, la chambreuse ?, celle qui chante tout le temps ? La plus drôle ?
  • Emma : La plus râleuse, Emma Pascal sans hésiter a contrario Gwenhaele Dheilly positive toujours, elles jouent au Stade. La plus Chambreuse, je pense que personne ne peut me battre à ce jeu là. Celle qui chante tout le temps : Camille Sordet, elle a instauré « Je veux te voir » comme hymne du COF, à Toulouse c’est Loanie Picciolli qui cause les averses. Margo Plaza, elle a toujours les idées les plus drôles et lorsque je suis à Toulouse c’est Chiarra Bizzari qui l’emporte.
  • Tu écoutes quoi comme genre de musique ? Ta chanson préférée ?
  • Emma : J’écoute vraiment de tout, beaucoup de Rap US et de rock actuellement. Ma chanson préférée « Je veux te voir » de toute évidence. Mais avant les matchs, j’écoute toujours « Centuries » de Fall Out Boys.
  • Quel est ton livre de chevet ?
  • Emma : « Gump & Cie » de Winston Groom.
  • La personnalité que tu aimerais rencontrer ?
  • Emma : Josh Navidi ou Barrack Obama. Mais mon anglais est archie naze. Donc Teddy Riner serait plus accessible.
  • Quel super héros (héroïne) vous voudriez être ? Et pourquoi ?
  • Emma : Forrest Gump, ce mec est génial, sa vie est fabuleuse !!
  • Quel est ton pêché mignon ?
  • Émma : Bizuter les premières années, faut bien qu’on les intègre !