Pour l’Europe,  le CO doit être d’un acier inoxydable

Pour l’Europe, le CO doit être d’un acier inoxydable

16 November 2019 0 By Radiolympiquetv

Et voilà, c’est parti pour la Challenge Cup. Ce samedi 16 novembre, nos Olympiens vont défier l’une des industries de pointe Galloise,les Dragons Rugby.

Certes, c’est la petite Coupe d’Europe donc aucun intérêt de la jouer ? Bin non, bien sûr qu’il faut la jouer !!! D’abord, c’est le meilleur moyen de se vider la tête, de s’échapper de la pression du Top 14, d’essayer des combinaisons et de donner du temps de jeu à Fernandez par exemple, de retrouver de la confiance et de se confronter à du haut-niveau. Et puis, notre Grand Frère, Clermont, l’a très bien compris la saison dernière en remportant le titre. Eux aussi, ils sont Champions d’Europe autant que les Saracens.

L’assemblage est dirigé par Dean Ryan (Directeur du Rugby), James Chapron (Manager), Ceri Jones et Ian Evans (les avants), Barry Maddocks (les arrières) et Alan Kingsley (les skills).

Cette saison, Les Noirs et Jaunes ont des teneurs de haute qualité avec les internationaux (Dee, Hibbard, Hill, Moriaty, Wainwright), des éléments étrangers (Fairbrother, Harris, Nansen, Taylor, Botica) et des jeunes issus de la formation du club (Babos, Basham, Brown, Coleman, Davies, Griffiths, Morgan). A l’inter saison, ils ont perdu deux alliages : Hanson et Hamos (leur meilleur marqueur d’essai européen avec 12 réalisations).

Cette composition a les caractéristiques européennes suivantes : 42 succès (dont 28 à domicile) et 60 revers (dont 22 à domicile). Leur acier se nomme Lewis Evans, ce joueur a déjà joué 48 matchs de Coupe d’Europe.

En championnat, Guinness Pro 14, ils sont classés 5ème de la conférence A avec 4 défaites et 2 victoires. Sur leurs 2 dernières rencontres, ils ont été bocardés au Leinster (50 à 15) et recarbonisés à Edimbourg (20 à 7)

Le noyau principal est constitué de Brown, Harris, Basham, Hibbard, Nansen, L. Evans, Jenkins, Rosser, R. Williams, S. Davies et J. Williams. Attention, ils devraient faire jouer  leurs 3 fers de lance : Dee, Moriaty et Wainwright.

Leur jeu se base sur l’occupation, la domination, la vitesse, un jeu de mouvement où tout le monde participe (les avants comme les arrières), des ballons qui vont jusqu’à l’aile,  des joueurs capables de faire la différence et un pack qui aime pilonner la ligne d’en-but.

Cependant, Ils ont subi 23 amalgamations (essais encaissés) et ont des difficultés dans les zones défensives près des poteaux (Les Zèbres y ont inscrit 3 réalisations).

Ils ont déjà traité 752 passes et porté 617 ballons. Ainsi, ils ont réussi 14 fois à faire fondre de l’or (essai) grâce à l’ailier O. Jenkins (3), 3ème ligne Basham (3), J. Williams (2), R. Williams, Warren, T. Morgan, Keddie, Hewitt (1 chacun).

Leur caractéristique de dureté affiche un taux de 87,31 % de placages réussis (819 sur 938) et 32 turnovers gagnés. Leurs ébrondeurs sont les piliers (Brown et Harris), le 2ème ligne Screech, le centre Keddie et la 3ème ligne de feu (Taylor, Evans, Basham et Griffiths).

Tyler Morgan adore corroder les pièces défensives adverses : 85 mètres gagnés à lui tout seul sur les 1 694 mètres gagnés de son équipe.

Ils ont deux excellents convertisseurs : les demis d’ouverture Sam Davies (43 points marqués, 11 transformations, 7 pénalités et un taux de réussite de 84,62 %) et Josh Lewis (le 5ème buteur des transformations la saison dernière).

A haute température, les Gallois perdent leurs nerfs d’acier : 3 jaunes (Hibbard, Basham et Taylor) et 55 pénalités concédées.

Les règles de sécurité seront données par la filière anglaise : JP Doyle (arbitre), Anthony Woodthorpe et Andrew Jackson (touche).

Par le passé, les deux équipes se sont déjà affrontées : en 2005 (CO 29 – Dragons 24), en 2006 (Dragons 28 – CO 17), en 2015 (CO 32 – Dragons 29) et en  2016 (Dragons 31 – CO 18).

Les Olympiens doivent retrouver leurs muscles et leur cœur d’acier pour rêver d’une victoire à l’extérieur et d’une qualification pour les quarts. Surtout que les 2 teams britanniques voudront aussi décrocher le sésame.

Dans cette poule 1, les russes de l’Enisei-STM recevront les anglais de Worcester Warriors.

Article Zaza