AVANT-MATCH CO:Je préfère la chocolatine, putaing con  !!!

AVANT-MATCH CO:Je préfère la chocolatine, putaing con !!!

30 August 2019 0 By Radiolympiquetv

Ce dimanche 1er septembre, les brigades du Racing 92 et du Castres Olympique se défieront dans un concours de pâtisserie à Paris La Défense Aréna. Qui sera le Grand Gagnant : le pain au chocolat ou la chocolatine ?

Après le départ du Chef étoilé Labit, le staff Ciel et Blanc est façonné d’un nouveau mélange : Travers en Manager, Noriega pour les avants et Prendergast pour les arrières.

Pour les diverses épreuves du Top 14, le Racing 92 a accolé quelques éléments (les arrivées de Hidalgo-Clyne, Diaz Bonilla, Kolingar, Lafond, Le Guen, Oz, Tanga-Mangene, Trinh-Duc) pour constituer un gâteau. Pour cette activité (rencontre), il leur manquera les arômes internationaux (Gogichashvili, Le Roux, Russel, Nakarawa, Tameifuna, Volavola, Chat, Lauret, Machenaud, Vakatawa) et nationaux (les blessés Ben Arous, Thomas et Trinh-Duc) pour parfumer et donner le goût.

Pour leur préparation, les lauréats parisiens ont mis en place leur pâte feuilletée (système de jeu). Ainsi, ils ont déposé les ingrédients et ont pétri doucement l’ensemble face à Brive (victoire 7 à 10). Puis, ils ont filmé la pâte et l’on placé au frigo palois (victoire 26 à 36). Cependant, leur plan de travail s’est fait roulé dans la farine bayonnaise (défaite 17 à 24) lors de la 1ère étape.

Pourtant, ils utilisent à merveille leur rouleau à pâtisserie sur les mêlées (5 gagnées sur 6) et les mauls (100 %). Puis, ils ont de la consistance en touche (14 touches victorieuses sur leurs 16 lancers) avec Chouzenoux (4 prises), Ryan (2) et Sanconnie, Palu, et Bird (1 chacune).

Par la suite, il faut replier la pâte en portefeuille (les attaques) sur tous les côtés. Pour cela, ceux qui font attention à ce que le beurre reste bien au centre sont Palu (15 placages), Chouzenoux (15) et Dupichot (13). Les hommes de Travers savent emprisonner les offensives de leurs adversaires (90 % de placages réussis contre 86 % pour le CO). Néanmoins, ils ont eu deux hommes au frigo (cartons jaunes pour Tanga et Kolingar) et n’ont pas réussi à souder toutes les couches (2 essais et 4 pénalités encaissés).

Après avoir coupé les bandes (119 rucks contre 73 pour les tarnais, 10 turnovers contre 13), ils ont étalé la pâte (310 ballons joués dont 94 % à la main) et placés des barrettes de chocolat (155 passes). Cependant, ils ont eu 4 roulés défectueux (en-avant).

De plus, les Racingmen placent leur jeu sur la plaque de four (le terrain synthétique) avec 70 % d’occupation et 57 % de possession. Et, ils le laissent gonfler dans la partie la plus chaude de la maison (les 22 mètres adverses) avec 34 % de possession.

Puis, la charnière Iribaren et Gilbert (à moins que le demi d’ouverture argentin Diaz Bonilla fasse son apparition) préchauffent le four.

Enfin, il ne reste plus qu’enfournez les pains au chocolat (les essais) avec Imhoff, Zebo, Chavancy et Dupichot.

Le jury sera composé du Chef Julien Castaignede (Nouvelle-Aquitaine) et des jurés Flavien Hourquet et Christophe Bats (touche) et Philippe Bonhoure (vidéo).

Espérons que notre artisan artiste Reggiardo va se prene çò melhor (va prendre ce qu’il y a de meilleur) pour laisser les Ciels et Blancs aver lo ventre prim (avoir le ventre creux) lors de leur 2ème match à domicile. Bon appétit les Olympiens !!!

Moi, j’aimerai que nos chocolatines, 100 % gourmandes, triomphent enfin dans la région parisienne !!!

Pour conclure, les participants (le public) pourront déguster d’autres spécialités : Bayonne/Clermont, La Rochelle/Paris, Montpellier/Pau, Agen/Brive, Bordeaux/Toulon et Lyon/Toulouse.

Zaza